La pub sexiste, ce fléau

Tout le monde a déjà vu des affiches vintage des années 1950, dans la série Mad Men ou ailleurs. Une femme couchée par terre devant un soulier avec le slogan Keep her where she belongs (« Gardez-la à sa place »). Une pub de Kellogg’s affichant The harder a wife works, the cuter she looks! (« Plus une épouse travaille, plus elle est jolie! »1. Soixante ans plus tard, la publicité a-t-elle su évoluer avec les valeurs de la société?

Bien plus omniprésente, intrusive et sophistiquée qu’avant, la pub est entrée dans tous les espaces du quotidien. Les arrêts d’autobus et les stations de métro en sont parfois tapissés du sol au plafond. Elle s’immisce jusque dans les toilettes des écoles et des universités pour cibler les jeunes clientèles, elle se transporte sur nos sacs d’épicerie, nos vêtements, les médias sociaux et nos téléphones portables.

Lire sur la Gazette des femmes.

Publié le 22 juin 2017.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :